Rechercher

L'identification chez le chat

Dernière mise à jour : avr. 1


Pourquoi ?


D’après l’article de loi du Code rural et de la pêche maritime, tous les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012 doivent obligatoirement être identifiés. Malgré cela, de nombreux chats sont encore non identifiés, surtout en zone rurale, et le nombre de chats trouvés ne cesse d’augmenter. L’identification est pourtant l'un des seuls moyens pour retrouver rapidement les propriétaires d'un animal perdu.


En France, les chats sont les animaux les plus concernés par les déclarations de perte. En effet, en moyenne un chat est déclaré perdu toutes les 10 minutes sur le territoire. L’identification est indispensable pour aider les équipes des centres animaliers à retrouver les détenteurs des animaux perdus, et ainsi leur éviter un séjour en fourrière plus long pouvant se prolonger par une sortie en refuge si le chat n'a pas retrouvé son foyer.


Tatouage ou puce électronique ?

À ce jour, deux solutions sont envisageables pour identifier son chat. Le tatouage, pratique la plus ancienne et la moins utilisée actuellement, est réalisée généralement par un vétérinaire. Il consiste à tatouer sur l’oreille droite ou à l’intérieur de la cuisse du chat une série de chiffres, permettant de le reconnaître grâce à des numéros spécifiques. Le modèle du tatouage est toujours le même, il s'agit d'une série de 3 chiffres + 3 lettres ou 3 lettres + 3 chiffres.


La deuxième solution d'identification mais aussi la plus fiable et la plus moderne est l’identification par puce électronique, quant à elle composée de 15 chiffres. Voici le modèle utilisé pour créer cette combinaison unique : 3 chiffres pour le code du pays (250 en France), 2 chiffres pour l’espèce (26 pour les chiens et chats), 2 chiffres pour le code du fabricant de la puce et 8 chiffres pour le numéro d’identification spécifique à l’animal. Indolore et rapide, l’implantation de la puce se fait sans anesthésie, sous la peau du cou de l’animal, et ne le gênera en aucun cas par la suite.


Si vous prévoyez de voyager avec votre chat, notamment au sein de l’Union Européenne, sachez que l’identification par puce électronique est obligatoire.


Seul inconvénient de ce dispositif par rapport au tatouage, la puce n’est pas lisible à l’oeil nu et nécessite l’intervention d’un professionnel. Effectivement, lorsqu’un chat est trouvé, il est possible de vérifier s’il possède un tatouage mais il est primordial de se tourner vers un professionnel dans le cas où le chat est pucé. Vétérinaires, centres animaliers, refuges ou encore forces de l’ordre sauront détecter la puce de l’animal grâce à un lecteur de puce.


Contrairement au tatouage à ne pas réaliser durant les six premiers mois de la vie du chat, l’identification par puce électronique peut se faire à tout âge. Une fois le chat identifié, une carte d’identification est envoyée au propriétaire, comparable à notre carte d’identité.

En France, tous les numéros de puce des chats identifiés sont centralisés sur le fichier I-CAD, fichier national d'identification des carnivores domestiques. Il permet de centraliser les informations essentielles sur l'animal (race, nom, âge...) et sur son détenteur (adresses, coordonnées...) afin de le contacter le plus vite possible en cas de perte.



25 vues

Posts récents

Voir tout